Chambre de métiers et de l'artisanat de la Corrèze
Web de la Chambre de métiers Corrèze
Accueil

De l’apprentissage à la première marche d’un podium mondial !


« Nous avons tous une bonne raison de choisir l’artisanat ! » accroche évocatrice du potentiel de croissance et de création d’emplois dans le domaine de l’artisanat. Dans le cadre de la Semaine Nationale de l’Artisanat, la Chambre de Métiers de la Corrèze vous propose de découvrir ou de redécouvrir le nouveau champion du monde de sucre artistique, Yannick Maurie : son parcours, sa victoire, son regard sur l’apprentissage.



Le rendez-vous est pris. Direction les hauteurs de Tulle, au CFA les 13 Vents. Vous poussez la porte du long couloir qui mène aux laboratoires de pâtisserie, et directement une puissante odeur de chocolat met vos sens en éveil. Les apprentis s’affairent derrière leurs paillasses à travailler une multitude de préparations, qui raviront les visiteurs du premier Salon du Chocolat « Chocorrèze » à Tulle, ce week-end. Noir, blanc, au lait, multicolore, toute une déclinaison artistique pour ravir vos pupilles, et plus tard vos papilles.
 
« Vous attrapez votre préparation par ici, et vous lissez » conseille Yannick Maurie avec son regard précis et bienveillant. Les apprentis, attentifs au moindre de ses mouvements, s’appliquent à les reproduire dans la foulée.

Il a attrapé le virus tout petit, lorsqu’il déambulait dans la boulangerie-pâtisserie du village de ses aïeuls dans le Lot et Garonne. « J’y passais toutes mes vacances, et mes grands-parents espéraient que je reprenne l’entreprise plus tard. » nous livre Yannick Maurie. Pour lui, son chemin était tracé. C’est donc tout naturellement qu’à la fin du collège, il a débuté son apprentissage avec un CAP de pâtissier, chocolatier, confiseur, glacier. Il a complété avec un brevet de maîtrise effectué au CFA Les 13 Vents à Tulle.
 
Ensuite, pendant quatre ans, il a voulu voir du pays. Il a donc effectué quelques saisons en Charentes Maritimes et dans les stations de ski en Isère pour renforcer ses connaissances.
 
Et c’est en l’an 2000, qu’il s’est installé en tant que chef d’entreprise sur Limoges, au carrefour du grand tilleul. Ses parents lui ont prêté main forte pour faire tourner la boulangerie-pâtisserie. Et finalement, en 2012, les aléas de la vie ont fait prendre une nouvelle direction à Yannick Maurie : « Durant trois mois, j’ai remplacé un formateur en pâtisserie au CFA Les 13 Vents, et je me suis pris au jeu. Dans mon entreprise, j’avais l’habitude de former un ou deux apprentis, et là je suis passé à 14 élèves. Mais communiquer ma passion est un réel bonheur, alors lorsque le directeur Frédéric Aubreton m’a proposé un poste à temps complet à la rentrée de septembre, j’ai tout de suite accepté. »
 
Ce nouveau métier lui a permis de consacrer une partie de son temps personnel au perfectionnement de l’univers du sucre. Il a entraîné dans son sillon d’engouement plusieurs apprentis, ce qui a conduit à la création d’un cours du soir.  Puis en 2014, soutenu par la direction, il a tenté les championnats d’Europe. Sa quatrième place acquise avec E.T., célèbre personnage de Spielberg, lui a donné l’appétit des challenges. En 2015, c’est avec une Ferrari, qu’il terminera à la troisième place des championnats du Monde. Pas rassasié, c’est avec un entraînement digne des sportifs de haut niveau qu’il a préparé les championnats du Monde de 2017.
 
6 mois de travail intense, d’essais, de rigueur, de recherche technique pour apporter l’innovation… et finalement, avec le soutien de toute une équipe composée de la famille, des collègues, des amis, des élèves, le samedi 21 janvier 2017, c’est sur la plus haute marche du podium que Yannick Maurie a reçu son titre de champion du monde. Son indien paré de son costume de cérémonie, surplombant un totem sculpté, et de nombreuses décorations lui a apporté la consécration suprême dans le parcours d’un artisan.
 
« Il faut savoir être fort dans les moments faibles ! Je le répète très souvent à mes étudiants. Lorsque j’ai ouvert la caisse où se trouvait le socle de ma pièce qui était en mille morceaux suite au voyage, le découragement a vite fait place à une rage de gagner pour leur montrer que cette phrase a du sens. Tout seul je n’aurais pas pu le faire ! Cette victoire est celle de toute une équipe ! Mais je suis tout particulièrement fier pour mes parents qui m’ont toujours soutenu.» : nous confie le champion du monde ému.
 
Avec ce titre, il accède maintenant au statut de jury des prochains championnats, et bien évidemment à celui de coach pour les prochains candidats, mais surtout pour ses apprentis. Andréa Genries, 22 ans et Samuel Curoux, 20 ans, apprentis au CFA Les 13 Vents, sont unanimes : « Nous sommes tellement fiers d’avoir un professeur qui est champion du Monde. Nous l’avons dit à tout notre entourage ! Ca donne envie d’aller plus loin ! »
 
En tant que formateur, Yannick Maurie leur apporte la technique, les recettes, et les bases du métier. Il souhaite qu’ils s’épanouissent en entreprise avec leurs maîtres d’apprentissage, en apportant leur identité dans ce qu’ils entreprennent : « Pour moi, la réussite c’est de savoir que je suis une petite étape de leurs vies. Il faut qu’ils aient des rêves et qu’ils les réalisent, car rien n’est impossible. Il n’y a pas de recette miracle. Les jeunes peuvent tout faire si ils s’en donnent les moyens. En pâtisserie, il suffit de savoir regarder et bien observer pour acquérir le tour de main. L’objectif est de se faire plaisir en transmettant son amour du métier dans nos réalisations. Nous sommes des créateurs d’émotions ! ».
 
De l’émotion, vous nous en avez fait vivre monsieur Yannick Maurie, car nous sommes extrêmement fiers de l’homme, du formateur, du challenger et de l’artisan que vous êtes. Sachez que la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Corrèze, vous soutiendra dans l’ensemble de vos futurs projets !

 

L’Artisanat en Corrèze en quelques chiffres

Au 1er janvier 2017, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Corrèze constatait une fois encore, une légère augmentation avec un total de 6626 entreprises. Le secteur du bâtiment représente 38%, l’alimentation 28%, les services 18% et la fabrication 16%.  L’apprentissage totalise 684 apprentis avec une répartition par secteur : l’alimentation avec 36%, le bâtiment avec 31%, les services avec 26% et la fabrication 7%. L’âge moyen des chefs d’entreprises est de 47 ans avec 21% de femmes. Et nous comptabilisons 302 conjoints collaborateurs dont 252 femmes.
 

Parcours Professionnel de Yannick Maurie

1987 - 1990 : Obtention des CAP Pâtissier, Chocolatier, Confiseur, Glacier
1993 – 1995 : Brevet de Maîtrise Pâtissier
 
1990 – 2000 : Chef Pâtissier dans différents établissements
2000 - 2012 : Chef d’entreprise Boulangerie Pâtisserie - Maître Artisan
2012 à aujourd’hui : Formateur Pâtisserie au CFA Les 13 Vents

Palmarès aux concours

2014 : 4ème aux Championnats d’Europe de sucre artistique
2015 : 3ème aux Championnats du Monde de sucre artistique
2017 : Champion du Monde de sucre artistique

Téléchargez le portrait de Yannick Maurie avec un bonus de photos

Pour télécharger le portrait de Yannick Maurie, cliquez sur le fichier ci-dessous :

portrait_yannick_maurie.pdf PORTRAIT-YANNICK-MAURIE.pdf  (2.29 Mo)




Lu 1115 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


A lire également :
< >