Chambre de métiers et de l'artisanat de la Corrèze
Web de la Chambre de métiers Corrèze
cmacorreze19

Reprendre une entreprise avec l'opération Arter


Avec la Chambre de métiers, votre projet de reprise d'entreprise a toutes le chances de réussir. Notre chargé de mission vous accompagne dans toutes les étapes et toutes les démarches : recherche d'une entreprise rentable, évaluation et finalisation…




Comment reprendre une entreprise ?


Etape 1 : la prise de contact

Un premier rendez-vous d’une demi-journée permet de définir le projet du repreneur. Il permet d’apprécier sa formation, son expérience et surtout sa motivation. C’est également l’occasion d’aborder les différentes formes d’entreprises, les statuts, leurs avantages et inconvénients.

Etape 2 : le montage de projet

Dans le cas où le repreneur connaît l’entreprise qu’il souhaite reprendre, notre expert bâtit avec lui, en fonction de ses objectifs, un prévisionnel et évalue la capacité bénéficiaire de l’entreprise. Ces données permettent au repreneur d’effectuer les demandes de crédit auprès des banques.

Dans la mesure où le repreneur cherche une entreprise, notre expertl lui communique toutes les opportunités enregistrées auprès de la Chambre de métiers.

Etape 3 : la mise en relation

Par la suite, dans le cas où le repreneur se montre intéressé, notre expert lui communique les coordonnées de l'entreprise à reprendre.

Etape 4 : la négociation

La négociation avec le cédant est entamée. A partir du diagnostic évaluation ARTER, les 2 parties s'entendent sur un prix de cession.

Etape 5 : le suivi

Après la transmission, si le repreneur le souhaite, notre expert suit régulièrement la situation financière, comptable et organisationnelle de l'entreprise avec les outils proposés par Objectif Création.

Avec nous, votre projet a toutes les chances de réussir !


"Avec la Chambre de métiers, votre projet de reprise d'entreprise a toutes le chances de réussir. En tant que chargé de mission, je vous accompagne dans toutes les étapes et toutes les démarches.

Je suis à vos côtés lors de la recherche d'une entreprise rentable à reprendre puis lors de l'évaluation de celle-ci et de la finalisation de votre reprise.

Avec Objectif Création, si vous le souhaitez, je continue de suivre la situation de votre affaire pendant vos premiers mois d'activité."

5 bonnes raisons de nous contacter !


1- 60 entreprises à reprendre référencées dans tous les corps de métiers,

2- Une évaluation objective de l’entreprise,

3- Un contact permanent pour vos questions relatives à la fiscalité, aux baux commerciaux…

4- Un suivi régulier des candidats à la reprise,

5- Un rôle de médiation entre le cédant et le repreneur.

Combien ça coûte ?


L'accompagnement et la mise en relation restent gratuits pour le repreneur. Cependant, dans le cas où un prix de cession est établi, notre expert propose de réaliser un dossier prévisionnel de reprise (compte de résultat sur 3 ans, tableau de financement…).

Une prestation qui coûtera seulement 165 € au repreneur.

Quelques chiffres


60
C'est le nombre d'entreprises à reprendre que gère la Chambre de métiers et de l'artisanat.

120
C'est le nombre de repreneurs en contact permanent avec la Chambre de métiers et de
l'artisanat.

80%
C'est le taux moyen de survie à 5 ans des entreprises reprises en relation avec le service économique de la Chambre de métiers et de l'artisanat de la Corrrèze. Pour les créations, on atteint le taux de 70%.

Testé pour vous…

La famille Desailly est ravie. Elle a repris une entreprise de Chamberet.
La famille Desailly est ravie. Elle a repris une entreprise de Chamberet.

On cherchait une entreprise en Aveyron…

Depuis le Nord de la France, la famille Desailly cherche une entreprise à reprendre dans l'Aveyron. Mais, c'est à Chamberet que les époux et leurs trois enfants poseront leurs valises. En deux jours, ils ont décidé de reprendre l'affaire de Daniel Champeaux, artisan en électricité, plomberie, chauffage et entretien électroménager. L'ex-artisan est comblé : "Je ne croyais pas vendre un jour mon entreprise", confie t-il. Pensant arrêter définitivement quelques mois plus tard, il refusait des chantiers parfois prévus "jusqu’à deux ans à l’avance".

Parmi nos références :


Assistant(e) de gestion, boucher, boulanger, carrossier, charcutier traiteur, charpentier, coiffeur, couvreur zingueur, cuisinier, ébéniste, esthéticienne, fleuriste, maçon, mécanicien agricole, mécanicien automobile, mécanicien cycles et motocyles, mécanicien parcs et jardins, menuisier poseur, pâtissier, peintre en bâtiment, peintre en carrosserie, plaquiste, plâtrier, prothésiste dentaire, service restaurant, solier moquettiste, toiletteur d’animaux, tolier chaudronnier, tonnelier…

Contact :


Thierry Goursolle
Service transmission reprise
05 55 29 95 87


thierry.goursolle@cma-correze.fr



Lu 7950 fois